29 mars 2010

Mon ami Junger

jungi3

 

Nous regardons le défilé des militaires avec mon ami Junger, car c’est la fête nationale, alors nous sommes contents. Nous achetons des petits drapeaux aux couleurs de notre pays car nous sommes fiers, à cause de la guerre et tout…

Je réalise tout à-coup que j’ai de meilleures raisons d’être fier de ce pays que Junger, car moi, je suis né ici alors que lui a un nom étrange et porte parfois des vêtements bizarres.

Mais Junger est un ami, donc j’accepte qu’il regarde les militaires quand même.

Après, nous allons danser et essayer de nous lever des nanas au bal qu’organisent les sapeurs pompiers, et ça se passe plutôt pas mal ; car, comme c’est la fête de la patrie, les filles sont chaudes et acceptent de faire la démographie à cause des guerres et tout ; et à cause qu’elles sont complètement imbibées de vin national.

Mais la fille qui danse avec Junger est plus jolie que celle qui danse avec moi, et c’est vraiment dégueulasse, car je suis né ici alors que lui a un accent étrange et prie parfois des dieux bizarres.

 

Finalement, Junger n’est pas mon ami : il vient jusque dans mes campagnes égorger mes femmes et mes compagnes. Mais je ne le dénonce pas, car sinon je n’aurai plus de majordome.

Posté par toma e à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires sur Mon ami Junger

Poster un commentaire